Choisir la langue... eng  
Accueil Les pierres pr?cieuses La padparadzha

La padparadzha

PadparadgeCe chapitre j'ai d?cid? de construire non ainsi que tout les autres. D'abord je vous pr?senterai cette information, que l'on peut recevoir sur падпарадже des journaux, les revues, Internet — ? total, de cet espace d'information, le moyen Russe d'o? puise les connaissances sur les pierres. Et ensuite je raconterai d?j? sur ce que repr?sente en fait падпараджа. Donc...

Le jaspe des nuances orange sont des pierres de jour, высокоэнергетичные les m?decins universels. Parmi les pierres transparentes orange il y a un repr?sentant unique de la famille des corindons — падпараджа, «l'aube de matin». Si l'origine exactement cingalaise de ce mot, le nom de la pierre est n? de «ладма раджая» — la couleur de la fleur du lotus. Les corindons orange Rare est tr?s beau et spectaculaire. Les trouvent pour l'essentiel au Sri Lanka. Aux amateurs des tons orange, ainsi que les gens souffrant de l'asthme et les maladies fr?quentes respiratoires, nous recommandons падпараджу.

C'est la couleur du Soleil! Le soleil fait les gens g?n?reux, noble, fier, honn?te, intr?pide et sinc?re, m?prisant les actes l?ches et laids. Le soleil assure le succ?s dans les affaires. Dans notre corps le Soleil administre le d?but de vie, donne les forces saines, assure l'activit? vitale. Les gens se trouvant sous l'influence du Soleil, sont sains, beaux, ont la couleur pure de la personne, les yeux bleu clair ou gris, de larges ?paules, le maintien direct et fier.

Les astrologues de l'anciennet? caract?risent le r?le du Soleil ainsi : pour la personne d?velopp?e le Soleil — monsieur de la vie, pour peu d?velopp? — l'astre heureux. Il d?finit l'influence sur la vie des gens de 19 ? 37 ans. La couleur orange — ?mancipant, lib?rant ? physique, ainsi que dans le plan mental, contribue psychologiquement ? la relation plus tol?rante des gens l'un ? l'autre, affermit la volont?. 

padparadga_01 ? ce corindon il ne faudra pas devenir padparadzha. Lui un peu plus l?ger, bien que mixtes des couleurs n?cessaires assiste? ce corindon il ne faudra pas devenir padparadzha. Lui un peu plus l?ger, bien que mixtes des couleurs n?cessaires assiste

Notre deuxi?me ?nerg?tique чакра, installant dans la raison de l'?pine dorsale et responsable pour la sph?re g?nito-urinaire, est peint en couleur orange. Celle-ci chakra s'appelle Svadhistanoj. Dans elle s'installe l'?nergie sommeillant de Kundalini.

Le soleil — les ?l?ments actifs personnifiant la volont?, le param?tre de l'esprit immortel. Les reflets du soleil s'entre'appellent avec l'or, orange et jaune par les couleurs. ? l'anciennet? l'?leveur du b?tail et l'agriculteur d?pendaient en premier lieu des forces spatiales de la nature, parmi qui l'essentiel ?tait le Soleil. Le soleil — le dieu le premier pour le travailleur de la personne, en effet, il accorde la chaleur pour la cultivation des herbes, les gramens, les fruits. Les hymnes orientaux au Soleil manifestent par eux-m?mes les mod?les magnifiques de la philosophie, la po?sie, la prose. Tous les dieux du Soleil sont habill?s en v?tements d'or et circulent sur les chars d'or.

Падпараджа est une couleur de l'aube de matin, l'espoir d'un nouveau jour, l'optimisme! Les sorciers vous diront que падпараджа agit омолаживающе, aide la r?g?n?rescence des tissus nerveux et musculaires, traite l'?pilepsie, les maladies de la rate, le syst?me pulmonaire, am?liore l'activit? cordiale, la circulation du sang, la digestion, affermit la volont?, rend les forces perdues (y compris sexuel) aux hommes, ainsi que les femmes...

Voici une telle pierre fantastique!

En fait падпараджа sont des corindons rozovato-orange, en r?alit? le saphir фантазийной de la coloration. C du sanscrit et avec тамильского de la langue on peut traduire le mot «padparadsha» comme «la couleur du coucher du soleil». Et en outre il y a trois variantes de la traduction : "le coucher du soleil", «le lever du soleil» et «la couleur du lotus». Par quel d'eux plus exactement, personne ne conna?t, mais tout trois s'approchent tout ? fait ? cette pierre magique. J'ai une version expliquant les divergences dans la traduction du nom. Pr?s de l'?quateur, au Sri Lanka, o? obtiennent la pierre, la nuance orange pr?s du soleil est plus vive notamment sur le coucher. En m?me temps vers le nord de l'?quateur le coucher rougit, et rozovato-orange il y a d?j? un lever. La raison dans ce que le soleil est visible l? sous un peu autre angle, m?me au milieu de l'?t?. C'est pourquoi pour ceux qui vit dans les pays du nord, падпараджа est devenue la pierre non du couchant, mais la pierre du lever.

Les boucles d'oreille avec padparadzha et p?ridot, sont faites sous la robe de satin orange avec les festons en dentelles de la couleur verteLes boucles d'oreille avec padparadzha et p?ridot, sont faites sous la robe de satin orange avec les festons en dentelles de la couleur verte padparadga_03 Padparadzha dans l'entourage de la suite pr?cieusePadparadzha dans l'entourage de la suite pr?cieuse

L'originalit? падпараджи notamment dans la confusion de deux couleurs. Plus t?t en Inde disaient ainsi : «la Pierre, qui ? l'attouchement vers le bouton du lotus l'oblige ? s'?panouir, manger la perfection elle-m?me — m?me pour les dieux inaccessible».

Pr?sent падпараджа est tellement unique qu'il est difficile m?me de la d?crire. Initialement падпараджей il y avait un corindon tricolore (1/3 rose, 1/3 de 1/3 rouge). Un beau connaisseur des pierres de Kristof Allair qui ont pass? dans le business en pierre du Sri Lanka le quart du si?cle a racont? ? moi que dernier classique padparadzha voyait 17 ans en arri?re, et le cristal avait l'air comme la dent-burin. Il pesait seulement 1,65 carats et ?tait vite vendu pour 18 mille dollars. En prenant en consid?ration le pouvoir d'achat de ce temps-l? du dollar, on peut seulement deviner, combien de ce cristal co?terait maintenant.

Puisque telles pierres sont extr?mement rares, падпараджей ont commenc? ? appeler les pierres jouant seulement deux couleurs — rose et orange. Tels corindons se rencontrent consid?rablement plus souvent, et notamment, probablement, les proposeront comme padparadzha. Une fois Kristof, ayant montr? un beau saphir orange ? 42 carats, avec le chagrin a dit: sois dans lui au moins un ros?tre полосочка, il vendrait imm?diatement la pierre comme падпараджу, et chacune gemmological le laboratoire sans probl?mes donnerait le certificat correspondant.

En g?n?ral le commerce des pierres au Sri Lanka — le business assez rigide. Par l'?tranger il est difficile de s'habituer l?. La Grande partie des terres, o? on obtient les pierres pr?cieuses, appartient bouddhistes aux moines, mais eux-m?mes, ils ne condescendent pas ? l'?tude basse. Doit ?tre, passent le temps, en r?fl?chissant ? l'?ternit?. Le commerce des pierres se trouve par-devers les musulmans locaux, les gens eux assez sp?cifique, m?me sous les relations ? l'int?rieur du cercle chez eux il y a un ?l?ment pond?rable et justifi? de la m?fiance. L'?tranger doit se tenir sur le qui-vive surtout.

Maintenant padparadzha appellent tout n'importe quoi, pourvu que multicolore. Comme cela arrive souvent, le mot restait, mais expliquer qu'il signifie, maintenant rien moins que chacun, et ? qui c'est int?ressant, mais quelqu'un, au contraire peut, beaucoup m?me est nuisible. Mais il faut d?couvrir la v?rit?, quoi que difficilement ?tait celui qui sous le nom padparadzha vend les saphirs roses ou orange. Plusieurs d?pend de celui qui baptise la pierre: le vendeur ou l'acheteur. Au vendeur, l'affaire claire, est plus confortable d'annoncer le saphir jaune padparadzha et r?aliser le b?n?fice ? 1000 pour-cent ou m?me plus. Mais il est important de conna?tre de plus, autant on forme l'acheteur. Ayant entendu un tel nom, il peut et se sauver, avant que lui expliquent qu'il signifie. Le Mot rare et rien moins que chacun familier.

padparadga_06 padparadga_07

De nos jours plus ou moins convenable sur l'aspect padparadzha — seulement гретая. Au fourneau laissent le corindon du korichnevato-ton de brique et attendent que sortira. En g?n?ral, du lot pesant des cristaux re?oivent quelques pierres padparadzha. Mais non il faut ? tous les corindons mis au fourneau se transformer en "lotus". Autre vont au versoir.

Seulement deux gisements peuvent se vanter de ce que jusqu'? pr?sent en est tir? падпараджа. Un se trouve en Tanzanie, l'autre — sur le Madagascar. Mais les deux 15 ans ouverts en arri?re les gisements — le type alluvial, c'est pourquoi s'attendre de l? un grand flux des pierres ne vient pas. Comme je marquais d?j?, la raret? des pierres laisse souvent l'empreinte sur formant autour de la production et le commerce de la relation des gens. En Tanzanie, comme au Sri Lanka, le commerce падпараджей — le business ferm?. ? la r?gion de la production de l'?tranger, m?me d'un important partenaire, n'admettront jamais. Il faut ?tre assis et attendre dans la hutte pauvre les kilom?tres ? vingt, ? toi daigneront apporter les pierres obtenues. C'est difficile aux Europ?ens — une telle ?tude convient plus aux hindous habituels pour les longues m?ditations.

La pierre par le poids plus de deux carats est tr?s rare, plus de cinq — il croit de collection (son prix arrive ? 30 mille dollars pour la carat), mais le plus grand de connu dans le monde падпараджа est expos?e dans le Mus?e de l'histoire naturelle ? New York et p?se 100,18 carats. Elle s'appelle «la Fleur du lotus» et reunit dans lui-m?me deux couleurs — au centre jaune et orange au bord.

Except? la beaut? naturelle, cette pierre a encore une arme — le nom sonore. Apr?s j'ai offert ? la femme l'ornement avec падпараджей, elle a commenc? souvent ? le mettre, en allant sur la rencontre avec les amies. Sur leur question que cela pour la pierre, elle, ayant pendu un peu le bec, r?pondait: «cela padparadzha!» L'Effet ?tait toujours renversant.